Service de sécurité civile et incendie

Le service de sécurité civile et incendie fêtera bientôt ses quatre-vingt-dix ans. Il a été fondé en 1927 et a connu des améliorations constantes lui permettant d’être à la fine pointe de la technologie. L’équipe de ce service est composée de quarante pompiers qualifiés et des plus dynamiques qui, à toutes heures du jour, répondent aux urgences afin de sauver des vies et de combattre des incendies de tout genre.

 

C’est au cours des trois dernières années que le service de sécurité civile et incendie a complété l’ensemble des exigences requises au schéma de couverture de risques en sécurité incendie. Cela fut possible grâce à un appui inconditionnel du conseil de ville et de l’implication marquée de tous les membres du service et de l’administration municipale.

C’est avec un immense plaisir que nous vous ferons découvrir les multiples volets du service.

SAVIEZ-VOUS QUE?

La ville de Coteau-du-Lac s’est dotée d’armoiries en 1967!

La deuxième phase de la caserne des pompiers a été complétée en 2016 avec l’ajout des bureaux administratifs et d’une salle de formation. Celle-ci est localisée au 283 Route 338. Cette caserne a été construite dans le but d’offrir une protection conforme aux exigences du schéma de couverture de risques en sécurité incendie qui stipulent un temps de réponse de quinze minutes maximum dans le secteur urbain avec des effectifs de dix pompiers.

450 763-5822 poste 6.

La flotte de véhicules du service est constituée de deux autopompes citernes, d’une autopompe mixte, d’un véhicule d’élévation plateforme, d’un véhicule fourgon, d’un véhicule type poste de commandement et d’un véhicule pour la prévention des incendies.

Il y a quatre niveaux de risque en ce qui concerne la prévention. Ceux-ci sont les niveaux faible, moyen, élevé et très élevé. Les pompiers sillonnent les rues en soirée ou durant les fins de semaine pour visiter les habitations dans le but de prodiguer les conseils de sécurité d’usage. Le préventionniste assure aussi la sécurité des risques plus élevés situés dans les secteurs commerciaux et industriels de la ville.

En 2016, le plan des mesures d’urgence municipale fut mis à jour. De plus, un comité constitué d’un groupe de citoyens bénévoles pour venir en aide à la population en cas de catastrophe sera créé au cours de l’année 2016.

Saviez-vous que votre avertisseur de fumée doit être vérifié régulièrement en appuyant sur le bouton d’essai? Si celui-ci émet des signaux sonores intermittents, c’est que la pile est trop faible et qu’elle doit être remplacée. À chaque changement d’heure, il est recommandé de changer la pile de l’avertisseur de fumée. De plus, celui-ci doit être remplacé tous les dix ans. Il est préférable d’installer l’avertisseur de fumée dans le corridor des chambres à moins de cinq mètres de chaque porte. Il est fortement suggéré d’en ajouter dans chacune des chambres à coucher pour un maximum de sécurité. Les avertisseurs doivent être installés soit au plafond, à un minimum de dix centimètres du mur ou sur le mur, à une distance de dix à trente centimètres du plafond. Il est déconseillé d’installer un avertisseur à moins d’un mètre de l’aire de la cuisine ou d’une salle de bain. Il est proscrit de peinturer un avertisseur ou d’y retirer la pile en tout temps.

Un avertisseur de monoxyde de carbone est nécessaire lorsque votre résidence est munie d’un appareil à combustion ou qu’un mur, un plancher ou un plafond est adjacent à un garage de stationnement. Un avertisseur doit être installé à l’intérieur de chaque chambre ou dans le corridor à moins de cinq mètres de chaque porte.

Les barbecues au charbon de bois ou au gaz propane doivent être placés dans un endroit aéré à plus d’un mètre de tous matériaux combustibles et de toute ouverture d’un bâtiment (exemple : une porte ou une fenêtre). De plus, ils ne peuvent être utilisés à moins de trois mètres d’un échangeur d’air, d’un climatiseur, d’une prise électrique ou de toutes sources d’ignition. Il est strictement défendu de l’utiliser à l’intérieur d’un bâtiment ou d’un garage.

Il est strictement déconseillé d’entreposer une bouteille de gaz liquéfiée à l’intérieur d’une résidence, d’un garage ou d’une remise.

Les bornes d’incendie doivent être dégagées dans un rayon d’au moins un mètre et demi. Aucun arbre, arbuste, clôture ou matériau ne doit les obstruer.

Afin d’accroître votre niveau de sécurité à la maison, il est suggéré d’installer un extincteur de cinq livres à chaque étage de la maison. L’extincteur cinq livres doit porter l’étiquette classes ABC pour combattre les différents types d’incendie pouvant se propager dans une résidence privée. La classe « A » est appropriée pour le bois et les papiers, la classe « B » pour les liquides inflammables et la classe « C » pour l’électricité. Les extincteurs doivent être vérifiés par un spécialiste tous les six ans. Après chaque utilisation, l’extincteur doit être obligatoirement rechargé.

Il est interdit de faire usage de pièces pyrotechniques sur tout le territoire de la ville de Coteau-du-Lac sans permis. Seul un maître artificier peut obtenir le permis nécessaire lui permettant d’en faire usage.

Les feux de cuisson représentent un pourcentage important en ce qui concerne les dommages causés aux bâtiments et aux blessures. En cas de feu de cuisson, les mitaines à four ignifuge sont nécessaires et il est recommandé de placer le couvercle sur la poêle et fermer le commutateur de la cuisinière. Téléphonez au 911 en cas de feu de cuisson. Si vous avez un extincteur de type ABC, vous pouvez maîtriser le début de l’incendie en appliquant son contenu à la base des flammes tout en respectant une distance sécuritaire de la cuisinière. Il faut évacuer la résidence au point de rassemblement extérieur en attendant l’arrivée des pompiers.

Un permis est nécessaire pour effectuer un feu en plein air. Vous pouvez vous procurer ce permis auprès du service de sécurité incendie. Soyez avisé que le permis est délivré seulement si les conditions météorologiques le permettent. En cas de déplacement des services d’urgence, les frais encourus seront de la responsabilité de la personne ayant fait un feu sans permis, le cas échéant.

Vous pouvez faire une demande de permis par téléphone au 450 802-1140 ou par courriel à prevention@coteau-du-lac.com

Le service de sécurité civile et incendie a connu une réorganisation afin de se conformer au schéma de couverture de risques en sécurité incendie et d’accroître nos services à la population.

Organigramme service de sécurité civile et incendie

L’installation possédant un sceau d’homologation doit être exécutée par un professionnel approuvé du Conseil canadien des normes (CSA et ULC).

Toute rallonge électrique utilisée temporairement doit être approuvée par CSA et Normes ULC. Il est interdit de les dissimuler sous un tapis, de les fixer à une structure et de les passer au travers d’un mur ou plafond.

Dans le cadre de la semaine annuelle de la prévention incendie, il est recommandé de dessiner le plan d’évacuation de votre résidence et d’effectuer un exercice avec tous les membres de la famille. Un point de rassemblement extérieur doit être identifié clairement au préalable.

Le ramonage de cheminée pour les installations de chauffage à combustible solide est obligatoire annuellement ou dès qu’il y a une pellicule de trois millimètres de créosote. Règle générale, il est conseillé de ramoner lorsque cinq cordes de bois ont été brûlées.

Les propriétaires ou les locataires de bâtiment doté d’un système d’alarme incendie exigé en vertu du Code national du bâtiment (CNB), du Code de construction du Québec (logements multiples, entrepris, écoles, etc.) ou installé volontairement sur une base personnelle pour accroître la sécurité doivent inscrire, à l’intérieur du panneau d’alarme, les numéros de téléphone de trois personnes ressources à rejoindre en tout temps. Une boîte à clés maîtres pour les pompiers doit être installée à l’entrée principale de l’établissement. La centrale d’alarme CAUCA 911 doit posséder les informations nécessaires à la bonne démarche des procédures en cas d’urgences. Le système d’alarme doit être inspecté annuellement par un maître électricien ou une compagnie spécialisée en présence du service des incendies.