Coteau-du-Lac, le 2 novembre 2020 |
La Ville de Coteau-du-Lac annonce la réalisation de sentiers dédiés à la pratique du vélo de montagne et du vélo à roues surdimensionnées dans le boisé du Centre de la nature quatre-saisons.
À l’initiative du citoyen Patrick Gagné, auquel se sont ralliés de nombreux bénévoles, l’aménagement de 1,8 km a été appuyé par le soutien financier de Loisir et Sport Montérégie ainsi que l’apport de la Ville de Coteau-du-Lac.

Déjà bien positionnée pour la pratique des sports cyclistes grâce à sa piste de BMX et la présence de la piste cyclable Soulanges (8 km), la Ville de Coteau-du-Lac vient bonifier l’offre et l’expérience de plein air dans sa localité. Considérant que le Centre de la nature quatre-saisons est accessible gratuitement, il s’agit d’un aménagement qui favorise certainement l’accès aux activités de loisir en milieu naturel.

 

Code de conduite | Un code de conduite et une signalisation sont dorénavant mis en place dans le secteur des tracés pour vélo, situé dans l’ouest du parc, afin d’orienter les usagers et favoriser la sécurité de tous. Il est impératif d’en prendre connaissance avant de s’y aventurer et de le respecter avec rigueur. Il va sans dire que la priorité demeure aux piétons dans l’ensemble du boisé, bien que certaines des pistes nouvellement créées soient réservées à l’usage exclusif des cyclistes.

« Nous sommes heureux, à la Ville, d’encourager les sports de plein air tout en mettant en valeur un site naturel important. Nous tenons à remercier les citoyens qui ont initié le projet et qui y ont œuvré ainsi que Loisir et Sport Montérégie pour son apport déterminant. Nous recevons déjà d’excellents commentaires, l’initiative semble manifestement répondre à un besoin », souligne fièrement Madame Andrée Brosseau, mairesse de Coteau-du-Lac.

En travaillant avec des partenaires et des intervenants chevronnés, il est possible de développer ce boisé de façon durable. Il est à noter qu’une caractérisation environnementale y était parallèlement réalisée, permettant, entre autres, d’assurer un sain aménagement et une cohabitation respectueuse avec le milieu.