Subventions annoncées pour un projet de bibliothèque à Coteau-du-Lac

La Ville de Coteau-du-Lac a récemment reçu une réponse favorable des gouvernements du Québec et du Canada concernant sa demande de subventions pour un éventuel projet de construction de la bibliothèque.  Ce sont près de 2 millions de dollars qui ont été autorisés par les paliers gouvernementaux pour un coût de projet estimé à près de 6 millions de dollars.

À l’étape de projet

Initiées il y a maintenant près de deux ans, les demandes d’aide financière permettent à l’organisation municipale d’évaluer la faisabilité de construire une nouvelle bibliothèque dans les années à venir. Les subventions constituent effectivement un levier essentiel à une telle réalisation. Néanmoins, plusieurs étapes restent à venir, notamment la validation du montage financier incluant la mise à jour des dépenses, la confirmation de l’emplacement, la publication des avis publics pour la rédaction et l’acceptation d’un règlement d’emprunt qui sera soumis au processus référendaire, sans compter la réalisation des plans et devis. En bref, la construction de la nouvelle bibliothèque demeure à l’étape de projet.

Normes établies et exigences

Les propositions soumises au ministère de la Culture et des Communications doivent répondre à certains critères, entre autres en termes de superficie. Selon les lignes directrices des bibliothèques du Québec, la bibliothèque actuelle correspond à seulement 30 % des normes établies pour la population coteaulacoise. Les nouvelles infrastructures subventionnées doivent répondre minimalement aux normes de base, ce qui signifie pour la bibliothèque Jules-Fournier de Coteau-du-Lac de quadrupler sa superficie actuelle de manière à prendre en considération la croissance démographique réelle et estimée.

 

Les mois à venir permettront donc d’évaluer et de planifier cette réalisation, à la lumière des subventions annoncées. La Ville dispose de près de trois ans pour concrétiser l’initiative.

 

Lire le communiqué original émis par le ministère de la Culture et des Communications.